Vous êtes dans : Réunions

Menu

Inspirations congrès et réunions

Québec : étoile montante de l’animation

Depuis quelques années, la scène des arts numériques et du divertissement interactif de Québec, une des industries clés de la région, s’est attiré une reconnaissance internationale grâce à l’effet domino provoqué par le succès qu’ont connu plusieurs créations locales.

Un des meilleurs exemples pour parler de l’effervescence de Québec est la filière de l’animation. Encouragés par l’engagement sincère que la Ville a démontré envers l’industrie du divertissement interactif, les studios d’animation ont émergé un peu partout dans la ville, créant une communauté unique aujourd’hui reconnue pour sa créativité et ses prouesses techniques.

Des racines dans les jeux vidéo

Agrandir

« La communauté de Québec, et son expertise en matière de cinéma et de jeux vidéo, est une rampe de lancement extraordinaire pour le secteur de l’animation », explique Mariona Ferrer, directrice développement des affaires – Arts numériques et divertissement interactif et directrice du créneau ACCORD chez Québec International.

« Pendant que les créateurs locaux développaient des jeux originaux et travaillaient sur des projets pour de grandes marques, ajoute-t-elle, plusieurs d’entre eux rêvaient aussi de lancer leur propre studio d’animation, soit pour répondre aux besoins croissants des diffuseurs ou pour satisfaire un public toujours à la recherche de nouveaux contenus originaux. Dans le marché ultra concurrentiel d’aujourd’hui, la propriété intellectuelle de contenu original est une stratégie clé des créateurs, qui les aide à se démarquer lorsqu’ils présentent leurs produits aux grandes entreprises de diffusion, de plateformes numériques et de divertissement à domicile sur les différents marchés internationaux. »

Par ailleurs, la nature transversale des habiletés nécessaires pour faire des jeux vidéo, de l’animation et d’autres expertises en divertissement interactif a amené les professionnels et les studios de Québec à travailler ensemble sur des projets qui ont atteint de nouveaux niveaux de qualité et qui ont été acclamés sur la scène internationale.

Mme Ferrer souligne qu’au cours des trois dernières années, les studios de Québec ont contribué à l’augmentation de 16 % de la valeur totale des productions de télévision et d’animation. Cela montre que Québec a encore beaucoup de potentiel pour croître sur le marché de l’animation.

Un solide engagement dans la croissance du secteur

Agrandir

Les parties prenantes de l’industrie des arts numériques et du divertissement interactif de Québec reconnaissent le potentiel de la ville à devenir un pôle mondial en animation. La Ville de Québec, le ministère de la Culture et des Communications et le Secrétariat de la Capitale-Nationale se sont unis pour créer des programmes et des initiatives soutenant les jeunes entreprises d’animation et les studios actuels qui cherchent à propulser leurs jeux créatifs et à les commercialiser à l’échelle mondiale. Le gouvernement du Canada offre aussi des mesures incitatives concurrentielles et des crédits d’impôt pour le développement de productions d’animations numériques.

Le Fonds des médias du Canada (FMC) a le mandat de promouvoir, de développer et de financer la production de contenu canadien pour toutes les plateformes audiovisuelles. Le FMC aide aussi à financer des projets et à encourager les coproductions internationales avec plus de 50 pays afin que les entreprises d’animation locales puissent s’insérer dans de nouveaux marchés.

« Au cours des trois dernières années seulement, 22 % du financement du FMC à des projets d’animation ont été attribués à Québec, précise Mme Ferrer. Cela témoigne de l’inventivité de Québec en matière de productions originales. »

Un soutien qui déclenche de grandes ambitions et de grands résultats

Agrandir

Denis Doré, cofondateur de Squeeze Studio Animation, est d’accord avec Mme Ferrer : l’écosystème économique local a vraiment aidé la filière de l’animation à prendre forme. Squeeze se spécialise dans l’animation de personnages de classe mondiale pour films, jeux vidéo, cinématiques et publicités télévisées. L’entreprise a aussi créé Craké, une production originale qui compte de nombreux admirateurs.

« Nous avons l’objectif de devenir un des meilleurs studios d’animation au monde – et nous ne pourrions avoir cette ambition sans le soutien de tous les paliers gouvernementaux », précise M. Doré.

« En tant qu’entrepreneur en animation, je sens que Québec est un incubateur fantastique. Nous avons la possibilité de collaborer avec des studios qui se spécialisent dans certains aspects de l’animation. Nous avons aussi accès au bassin de talents de Québec, mais aussi d’autres régions; plusieurs professionnels de l’animation sont attirés par la ville parce qu’elle propose un parfait équilibre entre la vitalité urbaine et un excellent mode de vie. »

Nancy Florence Savard, présidente de Productions 10e Ave et une des pionnières en animation 3D à Québec, croit que la ville a une bonne intuition pour s’emparer de marchés étrangers. Au cours des 20 dernières années, elle et son équipe ont travaillé sur une grande variété de productions originales, y compris des films d’animation comme La légende de Sarila et Les aventures de Nelly et Simon. Nelly et Simon : Mission Yéti, récemment lancé en 2018, a déjà été vendu dans 65 marchés internationaux.

« Québec est vue comme étant très exotique à cause de sa culture et de son patrimoine distinct. Les Québécois ont une énergie créative – une vitalité créative! – qui s’exprime dans tous les types d’animation », souligne-t-elle.

Mme  Ferrer prédit que les prochaines années seront très lumineuses pour la filière de l’animation de Québec. « Nous verrons encore plus de projets expérimentaux et à propriété intellectuelle avec l’influence, par exemple, que les technologies de la réalité virtuelle et la réalité augmentée auront sur l’animation. Le Canada est un des plus importants pays à se spécialiser dans l’animation et les médias numériques. Et je crois que Québec sera la force motrice du leadership canadien au cours des prochaines années. »

Prochaine lecture L’événement numérique de l’année à Québec

Infolettre affaires

Pour tout savoir sur le monde des congrès et réunions de Québec.