Vous êtes dans : Réunions

Menu

Inspirations congrès et réunions

Québec : pionnière en recherche et en technologies 3D

Québec est mondialement reconnue pour sa vision avant-gardiste en recherche et développement de technologies 3D. Son dynamique secteur 3D, une de ses industries clés, l’a placée sur la scène internationale grâce à plusieurs innovations 3D.

Crédit : Denis Laurendeau Agrandir

Au cœur de ces nombreuses innovations se trouvent MM. Denis Laurendeau et Jean-François Lalonde, deux professeurs au Département de génie électrique et génie informatique de l’Université Laval et membres du Cercle des ambassadeurs de Québec. Les deux experts sont aussi affiliés au Laboratoire de vision et systèmes numériques (LVSN) de l’Université Laval et à la Chaire de recherche industrielle NSERC/Creaform sur la numérisation 3D : CREATION 3D.

Crédit : Jean-François Lalonde Agrandir

Ces deux professeurs respectés du domaine des technologies 3D ont proposé la candidature de Québec comme hôte de la prestigieuse International Conference on 3D Vision pour sa première présence au Canada. Le congrès, aussi appelé 3DV, se déroulera donc, à Québec, du 16 au 19 septembre 2019. Un bel exploit pour les deux professeurs et pour la ville.

 

« L’International Conference 3D Vision est née de deux autres événements du domaine : le 3DIM (Digital Imaging and Modeling) et le 3DPVT (Data Processing, Visualization, and Transmission), explique M. Laurendeau. Les deux événements ont choisi d’unir leur force et sont devenus l’International Conference on 3D Vision. Des éditions se sont alors tenues un peu partout au monde, en Asie, en Europe et aux États-Unis. Comme le premier congrès 3DIM a eu lieu à Québec en 2011, nous croyions qu’il était temps, en 2019, que l’événement revienne à Québec. »

Laurendeau le promet, le congrès accueillera des conférenciers très recherchés, dont Kyros Kutulakos de l’Université de Toronto, Andrew Davison de l’Imperial College de Londres et Aaron Courville de l’Université de Montréal. « Les impressionnants travaux que ces chercheurs ont réalisés sur la vision par ordinateur, l’imagerie informatique, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique vont certainement attirer les foules, précise-t-il. »

Centre des congrès de Québec Crédit : Centre des congrès de Québec. Photo: Emmanuel Coveney Agrandir

Le programme du congrès comprend de nombreuses présentations sur la recherche en 3D : vision et graphisme par ordinateur, capteurs optiques, traitement des signaux, modélisation géométrique, représentation et transmission, visualisation et interaction, et plusieurs autres sujets.

Même si le but premier de l’événement est évidemment la recherche, sa tenue vise aussi à amener les professeurs et étudiants de niveaux d’études supérieures à réseauter avec les gens d’affaires du secteur des 3D.

« Nous voulons créer des occasions de rencontres entre partenaires potentiels. Nous souhaitons aussi tirer profit des recherches et de l’expertise de ce secteur pour faire progresser la vision 3D de façon globale. L’écosystème 3D de Québec est parfait pour ce type de maillage, car les liens qui unissent les secteurs de l’éducation, de la recherche et des affaires sont très étroits. »

« Nous avons eu une collaboration impeccable avec plusieurs partenaires de l’événement, ajoute-t-il. Nous n’y serions jamais arrivés sans l’aide du Cercle des ambassadeurs de Québec ni le Centre des congrès de Québec. »

L’expertise de M. Laurendeau en vision 3D s’est développée au cours des 30 dernières années. Il a participé à la conception de la première caméra 3D portative capable de capter des données en 3D. Depuis, cette technologie a été brevetée, puis enrichie, et est maintenant utilisée à différentes fins partout sur la planète.

« La technologie 3D joue un immense rôle dans la vie des gens, mais ils ne le réalisent pas toujours, précise M. Laurendeau. La technologie 3D sert, par exemple, à contrôler la qualité des véhicules fabriqués avant qu’ils ne quittent la chaîne de production. Elle est aussi utilisée en santé pour créer des prothèses sur mesure. De plus, nombre de musées et d’archéologues se servent des technologies 3D pour leur travail de conservation du patrimoine. »

Laurendeau attend impatiemment ce congrès. « Nous avons eu une collaboration impeccable avec plusieurs partenaires de l’événement, ajoute-t-il. Nous n’y serions jamais arrivés sans l’aide du Cercle des ambassadeurs de Québec ni le Centre des congrès de Québec. Ils ont très bien compris la vision que nous avions de l’événement et l’ont ensuite transformée en réalité. En septembre, nous comptons vraiment faire avancer la technologie 3D! »

Prochaine lecture Line Rochefort : pionnière de la protection des tourbières de la planète

Infolettre affaires

Pour tout savoir sur le monde des congrès et réunions de Québec.